Qu'est ce que le BACK TO BASICS

? BACK TO BASICS ! On en parle ?

N’oubliez pas les basiques !

La transformation digitale, le big data, la digitalisation, le CRM, l’intelligence artificielle sont les enjeux d’aujourd’hui pour préparer l’avenir de nos business.

Au-delà de tous les projets de transformation, d’innovation autour de l’expérience client et les leviers pour fidéliser, l’enjeu pour les marques reste encore et toujours la prospection et l’acquisition de nouvelles cibles clients qualifiées. C’est un mix de performances pour suivre la fameuse « customer journey ».

Depuis 10 ans, les leviers digitaux ont considérablement évolué : SEO, SEA, social média, retargeting, affiliation, display, vidéo, programmatique, native, web influence, emailing… faisant de la sphère digitale une nébuleuse difficilement appréhendable.

Il est pourtant indispensable de les maîtriser, de les activer à bon escient et d’avoir une longueur d’avance pour contrôler les nouvelles techniques.

Mais à force de se ré-inventer et d’activer des leviers toujours plus coûteux, d’intégrer trop rapidement les innovations, on en oublie les basiques.

Alors pourquoi ne pas revenir (tout ou partie) à des leviers plus simples, à la perf, qui ont amplement fait leurs preuves ? BACK TO BASICS!


Autrement dit, si on faisait du neuf avec du vieux ?

Avec l’émergence régulière d’innovations technologiques, on a parfois tendance à perdre de vue le but principal : répondre aux objectifs du client, création de trafic web, alimentation de visiteurs, de contacts et de leads qualifiés. Pour cela, il faut activer les bons leviers avec un seul objectif : ROI first. Il faut livrer la performance !

Cela ne veut pas dire s’interdire de regarder du côté des innovations mais ne pas les implémenter juste par goût de la nouveauté !

Car en effet, il est possible de faire du beau avec du vieux, du grand avec du simple, le cher et la prouesse digitale ne sont pas forcément les plus efficaces.

Les leviers « classiques » peuvent être plus performants et surtout beaucoup plus compétitifs en termes d’investissement.

Prenons 3 exemples de leviers d’acquisition qui ont plus que fait leurs preuves.

#L’EMAILING D’ACQUISITION ✉

 L’affiliation ou l’email d’acquisition, un apporteur de trafic, de leads et de ventes!

L’email à la performance est un générateur de trafic, de leads (opt-ins) et de ventes et utilise tous les modèles économiques : CPC, CPL, voire même CPA en fonction de vos objectifs. La stratégie de rémunération des affiliés est un des éléments clés de la réussite de la campagne.

Lorsque nous réalisons des campagnes d’emailing à la performance, l’objectif est souvent de collecter des leads afin d’enrichir les bases de données.

N’oublions pas que l’emailing reste le canal de prédilection des consommateurs tout simplement car ils s’abonnent volontairement à des newsletters, il est ancré dans la pratique et les habitudes des internautes, aussi bien en B2B qu’en B2C.
Il est donc important pour les marques de renouveler leurs bases de données avec des leads « frais » et qualifiés.

Une campagne d’emailing bien travaillée, bien gérée et très personnalisée est essentielle pour atteindre ses objectifs. Dès l’instant où un mail personnalisé propose au consommateur final des offres en phase avec ses attentes, l’emailing prend tout son sens et est un canal très rentable !
L’emailing est toujours un canal incontournable et est donc au cœur des basiques : l’email est le canal préféré des internautes pour interagir avec les marques (52%) devant les réseaux sociaux, les apps ou les chats et 90% des internautes continuent de se servir de l’email au moins une fois par semaine (Etude 2017 du Sncd)

Parce qu’il génère le meilleur ROI, parmi tous les canaux e-marketing, et ce quelque soit le secteur, nous l’intégrons dans nos dispositifs digitaux.

Le baromètre CPA de l’affiliation 2017 nous livre, pour différents secteurs, ce que rapporte 1 euro investi en affiliation :

● Voyage et tourisme : 1€ investi = 27€ générés
● Secteur petit et gros électroménager : 1€ = 29€ générés
● Pièces détachées : 1€ investi = 32€ générés
● High-Tech : 1€ investi = 30€ générés
● Habillement et accessoire : 1€ investi = 8€ générés
● Décoration et maison : 1€ investi = 19€ générés
● Hygiène, beauté, santé : 1€ investi = 18€ générés

2017 marque le retour en force de ce levier trop souvent malmené, la nouvelle loi RGPD qui est entrée en vigueur le 25 mai 2018, va elle aussi remettre au goût du jour les bonnes pratiques et pousser vers toujours plus d’éthique …

C’est un levier qui a su s’adapter aussi avec le temps : des contenus dynamiques (vidéo, gif, compte à rebours), un design et un message orientés mobile, le marketing automation mais aussi l’hyper personnalisation …

L’emailing d’acquisition est donc toujours là et bien là pour durer !

 

#LE SEARCH ?

* Le SEO (Search Engine Optimization – référencement naturel) /

Levier de notoriété, levier de trafic, le basic des basics est plus que jamais d’actualité !

En 2017, il a connu de nombreux changements mais il reste incontournable :

  • Le format AMP (Accelerated Mobile Pages) : Selon une étude de HubSpot, on passe en moyenne 145 minutes par jour sur un mobile et plus de 30% des personnes interrogées déclarent utiliser leur mobile comme outil de navigation principal sur Internet. Pour répondre à cette croissance des recherches sur mobile, Google a intégré la technologie AMP (Accelerated Mobile Pages) qui permet d’afficher les pages très rapidement sur mobile.
  • L’arrivée de la position 0, on vous en dit plus dans cet article
  • Le PAA ou « People Also Ask » : Les « people also ask » ou « autres questions posées » représentent un nouveau module développé et rapidement introduit par Google afin de pousser l’expérience de recherche d’information. Le principe est simple, lorsqu’un utilisateur effectue une recherche, des questions fréquemment posées par les internautes en relation avec sa requête principale apparaissent. Selon une étude récente, sur les 12 millions de mots-clés de l’étude, 3,93% déclenchent des PAA. Sur l’échantillon mobile (1 million de MC), on atteint les 6,15%. Dans 40% du temps, les PAA sont accompagnés d’une Position 0.

En 2018, on va aussi vous parler de RankBrain, de recherches vocales (tendance qui devrait s’accélérer en 2018 avec l’arrivée de nouveaux « assistants numériques » tels que Google Home), de taux de clic (CTR), de contenu, de l’Index Mobile First (une évolution majeure qui risque de provoquer quelques bouleversements dans le monde du référencement naturel) et bien évidemment de netlinking (avec pour unique objectif, d’aller chercher du lien de qualité!)

* Le SEA (Search Engine Advertising – référencement payant) /

Il vient en complément du SEO et aide les sites, via l’achat de liens sponsorisés, à se positionner sur le web, il fait parti lui aussi des basiques lorsque l’on parle stratégie digitale.

Le Search, représenterait 55% du marché global soit une croissance de 7% et un total d’investissement net de 994 millions pour le premier semestre 2017 en France. Il est l’un des leviers du webmarketing qui amènent les visiteurs les plus qualifiés sur un site web, l’internaute étant en phase active de recherche, en intention. On sait que 45% des internautes qui utilisent Google cliquent le plus souvent sur les annonces sponsorisées Google Adwords et que 71% considèrent que celles-ci répondent à leurs besoins.

Nous sommes certifiés Google Partner Premier et le SEA est notre levier de prédilection pour répondre aux besoins Roistes de nos clients!

Search, display, shopping, RLSA, DSA, … les technologies n’ont cessé de progresser, les outils de ciblage d’audience sont de plus en plus sophistiqués, mettant petit à petit un terme au modèle de ciblage par mots clés.

Ces sujets ont du sens pour vous? Vous souhaitez améliorer votre business e-commerce?

 Contactez nos experts !