1 milliard de comptes pour WeChat, objectif atteint !

Lundi, Pony Ma, le patron du mastodonte chinois Tencent, a annoncé que la messagerie WeChat comptait désormais plus d’un milliard de comptes d’utilisateurs à travers le monde. De nombreux expatriés utilisent l’application pour échanger et rester en contact avec leurs proches.

Un chiffre à nuancer, puisque ce milliard de comptes utilisateurs signifie qu’un même utilisateur peut avoir plusieurs comptes (privé et publique ou professionnel par exemple).

WeChat bénéficie d’une croissance étourdissante au sein d’un des marchés les plus courus de la planète. +15,8% de comptes utilisateurs en un an selon les chiffres dévoilés par Tencent en septembre dernier. Cette croissance s’explique en partie par le fait que de nombreuses applications étrangères sont interdites ou bloquées en Chine comme WhatsApp, Facebook (et Messenger), Twitter ou Instagram, ce qui accentue la position de leader de WeChat dans l’Empire du Milieu.

WeChat ? l’appli à tout faire ! cette simple messagerie mobile est devenue, en l’espace de 6 ans, le couteau suisse digital et a franchit la barre symbolique du milliard de comptes et gagne désormais des parts de marché en Europe et aux Etats Unis.

Cette application de messagerie offre de nombreuses possibilités : réseau social, on peut aussi y payer ses achats sur Internet ou en magasin, commander son taxi, acheter des billets de train, d’avions, réserver ses places de cinéma, régler ses factures d’eau et d’électricité etc. Cette appli est à l’origine de l’explosion du trafic mobile en Asie.
La réussite de WeChat est de proposer des services agrégés sur une seule et même plateforme mobile, là ou aujourd’hui, en France il faut télécharger différentes applis en fonction de ses besoins.

Alors, à quand WeChat dans nos usages? les craintes des potentiels usagers étrangers concernant la politique relative aux données personnelles des utilisateurs régulièrement soumises aux desiderata des autorités chinoises risquent de freiner l’ascension de l’appli en Europe. En octobre dernier, WeChat avait censuré ses utilisateurs en marge du congrès du Parti communiste chinois en les empêchant notamment de changer leur surnom, leur photo de profil ou leur biographie.

A suivre !