Newsletter

×

L'actualité webmarketing vous intéresse ? Abonnez-vous !

La pollution numérique, on en parle?

19 octobre, 2021

Qu’est-ce que la pollution numérique ?

La pollution numérique désigne toutes les formes de pollution engendrées par les nouvelles technologies. La liste est longue : émissions de gaz à effet de serre, pollution chimique, érosion de la biodiversité, production de déchets électroniques…

Mais contrairement à ce que nous pouvons généralement penser lorsque nous parlons de pollution numérique, le gros de cette pollution a lieu au moment de la fabrication du matériel et non lorsque nous les utilisons. Lutter contre cette conséquence climatique débute alors par le fait d’utiliser moins d’objets informatiques et de les faire durer plus longtemps. 

Nous vous éclairons sur les gestes à adopter pour réduire la pollution numérique à notre échelle comme à celle d’une entreprise.

Comment réduire notre pollution numérique ?

Comme nous l’avons précisé précédemment, pour réduire considérablement notre impact environnemental, c’est nos habitudes de consommation des appareils numériques qu’il faut modifier.

Allonger la durée de vie des équipements informatiques 

Ça n’est plus un secret, les fabricants de nos équipements informatiques misent sur l’obsolescence de leur matériel pour vendre les nouveaux modèles qu’ils développent. Sauf que voilà, pour fabriquer un ordinateur par exemple, il faut compter 16 fois son poids en matériaux, et parfois beaucoup plus pour certains composants. Ce mode de fabrication entraîne une augmentation de l’épuisement des ressources, de la pollution de la terre, de l’air et des eaux. D’où l’intérêt d’augmenter la durée de vie des équipements informatiques, nous vous livrons quelques conseils un peu plus bas.

À l’achat, opter pour du reconditionné

Vos équipements informatiques ne sont pas réparables ? Pour les renouveler, faites un tour sur les sites qui proposent du matériel informatique reconditionné : Back Market, Rebuy, Cadaoz, Fnac, etc. Cette alternative plus responsable se base sur un système de récupération de smartphone, ordinateur portable et autres appareils d’occasions qui ont été utilisés pendant une certaine période. Ensuite, ce sont des sociétés spécialisées dans ce type de recyclage qui leur donnent un second cycle de vie. Toutes les fonctionnalités de l’appareil sont alors testées puis réparées en cas de panne car le reconditionnement peut aussi bien concerner la partie interne d’un produit que sa partie externe.

Recycler son matériel numérique 

Connaissez-vous La Collecte Tech ? Ce service mis en place par Emmaüs est destiné aux entreprises et particuliers souhaitant donner du matériel numérique dont ils n’ont plus l’utilité. 

Ces équipements informatiques seront ensuite donnés à une personne dans le besoin, offrant ainsi une nouvelle vie à cet appareil. 

Nous en parlions juste au-dessus, les sites proposant de la vente d’appareils reconditionnés vous achètent votre matériel, et la boucle est bouclée !

Quels gestes pour limiter sa pollution numérique ?

Pour renforcer les effets de ce nouveau mode de consommation, il y a tout un tas de gestes à intégrer dans sa routine. Limiter sa pollution numérique s’accompagne, en effet, d’une adaptation de notre utilisation quotidienne des appareils informatiques. 

  • Limiter la très haute définition pour lire des vidéos. Plusieurs raisons à cela : ces vidéos, pour être convenablement lues, nécessitent un écran adapté. Ces mêmes écrans sont généralement plus grands, plus complexes à fabriquer et donc plus polluants. Et pour couronner le tout, ces vidéos demandent plus d’énergie pour être visionnées car elles sont plus lourdes. 
  • Éteindre ses équipements numériques à la fin de leur utilisation. Cette règle pourtant simple et non contraignante mérite d’être rappelée de temps en temps. Box internet, télévision, ordinateur ils sont encore bien nombreux à rester en veille, branchés ou allumés durant des nuits entières.
  • La gestion du stockage des données est une problématique qui relève parfois du défi, notamment en entreprise. Vous ne savez pas par quoi commencer ? Réalisez un grand tri parmi vos dossiers en supprimant tout ce dont vous n’avez plus besoin. Cette tâche est fastidieuse mais en la réitérant de façon hebdomadaire elle vous prendra moins de temps. 
  • Cette action est sûrement la plus populaire de toutes lorsque l’on évoque la pollution numérique : la suppression des mails. Pour rappel, stocker un mail dans un data center pendant 1 an émet 10g de CO2, alors à la poubelle ! 
  • Avez-vous déjà réalisé un bilan de votre activité numérique ? Cette solution est idéale pour vous aider à vous séparer des logiciels, applications ou autres fonctionnalités que vous n’utilisez pas ou plus. Un geste qui fait du bien à vos outils de travail en les rendant plus rapides, performants tout en augmentant leur durée de vie.

Nous le savons, notre usage est aujourd’hui bien trop gourmand pour nos ressources disponibles. Il est alors temps de changer ses habitudes, d’adopter des gestes simples pour inverser cette tendance. Des gestes qui, une fois multipliés, ont un impact suffisant pour améliorer la situation.  

Suivez-nous sur les réseaux sociaux @digitalkeys 🚀

LinkedInTwitterInstagram et YouTube  

experts digitalkeys




Soumettre un projet

totop