Newsletter

×

L'actualité webmarketing vous intéresse ? Abonnez-vous !

interview thierry decroix

#Ilya1an ! Interview du fondateur de Digitalkeys

3 mars, 2021

L’année 2020 a été inédite, la crise sanitaire a profondément bouleversé notre quotidien. Les entreprises du monde entier ont dû faire preuve d’adaptabilité pour continuer d’assurer leur bon fonctionnement. Durant cette période, toutes les PME n’ont pas subi de la même façon la situation et toutes n’ont pas eu les mêmes défis à relever. L’acquisition de nouveaux clients, personnaliser l’engagement client, assurer une transformation digitale, satisfaire la demande malgré le contexte restrictif font partie de ces challenges rencontrés cette année par les sociétés.

Selon le rapport annuel de Salesforce sur les grandes tendances relatives aux TPE-PME, 64% des répondants déclarent avoir défini des politiques sanitaires et de sécurité. Cette sécurité a transformé les interactions des PME avec leurs clients. 55% des  répondants déclarent également être plus attentifs à la manière dont ils communiquent avec leurs clients. Du côté du client, 66% de ceux interrogés attendent des sociétés qu’elles comprennent leurs besoins et leurs attentes spécifiques. Un constat pris en compte car 63% des entreprises de taille moyenne contre 49% des petites entreprises ayant répondu sont plus attentives à la manière dont ils communiquent avec leurs clients, avec de plus en plus de transparence.

Thierry Decroix, co-fondateur de Digitalkeys, répond à nos questions et fait le bilan de l’année 2020. 

Bonjour Thierry ! Merci de nous recevoir aujourd’hui au sein des bureaux de Digitalkeys Paris !  

  • Peux-tu en quelques mots présenter Digitalkeys ? 

Bonjour, bien sûr, avec plaisir. Digitalkeys est une agence experte en business digital, c’est-à-dire que nous sommes spécialisés dans la génération de trafic, la génération de leads et la génération de ventes pour nos clients et e-commerçants. Actuellement nous possédons 3 bureaux à travers la France : Paris, St-Nazaire  et le dernier en date à Bordeaux.

Le 16 mars 2020, le pays entier était confiné mettant un point d’arrêt à toute l’économie française !

  • A ce moment, qu’est ce que vous vous dites ? En tant que citoyen mais aussi bien entendu en tant que chef d’entreprise ?

Le 16 mars dernier, en tant que chef d’entreprise, ça a été très “surprenant” mais aussi et surtout extrêmement stressant. Imaginez, notre activité s’est arrêtée à 85% du jour au lendemain sans aucune visibilité et avec une grande perte de contrôle. Le 13 mars, tout allait bien, nous étions en pleine croissance mais aussi en plein recrutement et nous avons dû bien évidemment tout stopper de façon brutale. D’un point de vue personnel, comme tout le monde, l’annonce du confinement m’a déstabilisé, la situation totalement inédite m’a obligé à revoir mon organisation.

  • Quelles sont alors les premières grandes décisions que vous prenez ?

La première grande décision a été bien évidemment de communiquer sur la situation auprès de l’ensemble des collaborateurs.  En une journée, nous avons reçu de nombreux mails de la part de nos clients nous demandant soit des conseils, soit d’arrêter les campagnes en cours. Nous avons également dû prendre des mesures pour quitter les bureaux.  Pour être tout à fait honnête, il a été extrêmement difficile de communiquer de façon claire et précise durant la première semaine du confinement, ne sachant pas de quoi le futur était fait. Il a fallu être réactif et agile, les équipes mais aussi nos clients et partenaires avaient besoin de réassurance et toutes les énergies ont été mobilisées dans ce sens.

Depuis, il y a eu un déconfinement, suivi d’un reconfinement et beaucoup d’incertitudes pour la suite…

  • Comment s’est opérée la reprise du travail à Paris, Saint Nazaire et Bordeaux ?

Le déconfinement et le reconfinement, pour notre part, se sont plutôt bien passés ! En effet, depuis 4 ans, nous avons établi au sein de nos agences le télétravail libre, tous nos collaborateurs étaient donc habitués à travailler à distance. Bien évidemment, on ne va pas se cacher que cela a été très compliqué de rester confinés dans nos appartements et maisons, finalement l’entreprise a réussi à garder une bonne gestion de l’énergie en termes de communication, de motivation mais aussi de solidarité, même à distance ! Notre collectif a été mis à rude épreuve mais l’envie et la compréhension des équipes ont permis de conserver une belle dynamique et beaucoup d’efficacité.

  • Comment réagissent les collaborateurs durant cette crise actuelle, par rapport aux différentes mesures mises en place (télétravail, masques, distanciation sociale…) ? 

Les collaborateurs, pour la plupart, réagissent plutôt bien ! Il y a un grand respect des règles et gestes barrière, distanciation sociale, masques, … une très bonne compréhension des différentes mesures mises en place depuis mars. Certains ont eu plus de mal à vivre cette situation et  le télétravail imposé que d’autres, mais de façon générale le bilan reste positif ! Les managers ont su gérer l’organisation et ont fait preuve de beaucoup de souplesse, d’écoute et d’empathie, cela était essentiel à ce moment pour la survie du groupe.

  • Beaucoup de chefs d’entreprise parlent d’un “avant” et d’un “après”, êtes vous d’accord ?

Ah oui je suis d’accord à 200% ! Je pense qu’il y aura évidemment un “après”, la question est : sera-t-il meilleur ? Aujourd’hui, impossible de le savoir… Les règles de distanciation sociale modifient  les rapports des êtres humains, et cela pour une durée indéterminée encore. Tout ce dont je suis sûr c’est qu’une fois que cette crise sanitaire sera derrière nous, car cela arrivera c’est certain, les gens voudront de nouveau se retrouver, voyager et reprendre une vie aussi normale que possible. Je pense que le fait de faire du télétravail forcé et de faire des réunions par Google Meet ou Zoom va renforcer, de nouveau, notre collectif. Nous étions déjà  très soudés et heureux de travailler en équipe chez Digitalkeys. ces valeurs là ne seront que plus fortes pour les années à venir.

  • Quelles sont, pour toi, les qualités nécessaires aujourd’hui pour diriger une PME à l’ère du Covid ?

Tout simplement l’agilité, essayer de prendre du recul et ne pas faire ce que l’on a pu faire au début du confinement, à savoir communiquer trop rapidement. Il vaut mieux, aujourd’hui dans la situation actuelle, privilégier une communication juste et précise que de transmettre des informations incertaines trop rapidement. D’un jour à l’autre, beaucoup de choses peuvent changer, il faut donc s’adapter et rester informés au jour le jour pour pouvoir adapter les choix et décisions.

Nous sommes tous conscients que l’année 2020 a été très difficile aussi bien moralement que professionnellement.

  • Penses-tu avoir tout de même déceler des opportunités dans le marketing digital à saisir pour la suite ? 

Oui je pense que l’on peut tout de même tirer des choses positives de cette année 2020, heureusement ! Tous les groupes qui étaient en retard sur le digital et qui n’avaient pas encore entamé leur transformation digitale, ont pris conscience de ce retard. Cette crise sanitaire a finalement accéléré beaucoup de choses. Nous avons eu beaucoup de nouveaux projets à la suite du déconfinement et aujourd’hui nous accompagnons de nouvelles sociétés et annonceurs qui ont compris l’urgence et souhaitent se développer sur le web !

  • Et d’un point de vue interne, quelles sont vos opportunités de développement au sein des 3 agences situées à Paris, St-Nazaire et Bordeaux pour 2021 ? 

Nous avons de nombreuses opportunités en  interne qui se profilent pour 2021 et même pour les années à venir. Nous avons ouvert Bordeaux il y a peu de temps, nous réfléchissons à ouvrir d’autres agences dans de nouvelles villes en France pour être au plus proche de nos clients au niveau local. 

  • Crois-tu qu’aujourd’hui ton envie d’entreprendre,  d’innover est la même qu’au début de la création de l’agence en 2008 ?

Elle est même décuplée ! Maintenant, nous sommes une équipe de plus de 40 collaborateurs, qui entreprend également à mes côtés. On accompagne, dans le collectif, tous les nouveaux projets d’innovation, de création de nouveaux métiers ou même d’intégration de nouveaux collaborateurs ou collaboratrices.

  • Encouragerais-tu des jeunes entrepreneurs à se lancer aujourd’hui ?

Carrément ! C’est toujours en période de crise que l’on entreprend le mieux, on a moins de possibilités financières et donc on fait attention à la gestion de ses fonds et on maîtrise mieux son budget, ses dépenses mais aussi son temps. L’entreprenariat c’est à la fois être ambitieux, créatif et volontaire mais aussi avoir des fonds suffisants pour pouvoir se lancer dans son aventure !

  • Thierry pour conclure, l’année 2020 en 1 mot, de même pour 2021 ?

Pour 2020 je choisis le  mot collectif car cette année nous a vraiment rappelé à quel point l’esprit d’équipe est important pour faire circuler de bonnes énergies au sein d’une agence.

Concernant 2021, je dirais énergie car nous sommes à l’aube de belles opportunités pour les mois à venir ! 

Merci à Thierry Decroix pour sa patience, sa bienveillance et son optimisme durant cet entretien. De belles années sont donc à prévoir pour les agences Digitalkeys ! #dreamteam #strongertogether




Soumettre un projet

totop