DigitalKeys vu par Maxime, Stagiaire.

C’est durant l’automne 2011 que je fis mes premiers pas chez DigitalKeys. Dès l’entretien qui s’était déroulé la semaine précédente, ces personnes qui allaient devenir mes collègues faisaient tout pour me mettre à l’aise.

Dès la première semaine, l’ambiance s’est imposée à moi. Tentative de bizutage qui (mal)heureusement échoua et travail en Open Space dynamique ! Les échanges entre pôles sont rapides bien que parfois il faut savoir attirer l’attention pour amener à termes certaines des missions qui me sont confiées. Et oui, un stagiaire ne peut imposer des tâches à ses amis en CDI sans passer par de fins stratagèmes !

On entend souvent les stéréotypes du stagiaire qui est restreint à la photocopieuse et au café et bien il faut savoir que chez DigitalKeys, bien qu’ils aiment en jouer, c’est clairement l’opposé. Au bout de 3 semaines, en conséquence d’une collègue en congés, j’étais en charge de 3 campagnes avec des fortes responsabilités. La formation la plus efficace à mon goût : « c’est en mettant les mains dans le moteur qu’on apprend la mécanique ! »

Pour travailler dans le web, il est nécessaire de connaître les différentes facettes de cet univers. Référencement naturel, référencement payant, affiliation, webmarketing, développement ou encore la collecte. Pour ma part, j’ai intégré le pôle performance accompagné d’affiliate managers qui, encore aujourd’hui, sont à mes cotés pour développer mes acquis du monde de l’affiliation. Mettre en place un shoot, calculer un CAC, valider un BAT ne sont qu’un échantillon de ce que mon stage m’a permis d’apprendre. Mais bien souvent, l’essentiel de votre travail réside dans la qualité de vos relations avec vos éditeurs et votre client.

Le temps passe étonnamment vite, la fin de la période de stage se rapproche et je sens que mon mémoire va être une partie de plaisir contrairement à d’autres expériences qui me sont rapportées par d’autres étudiants.

Maxime

Maxime