Do you speak Social Selling ?

Social what ? Ah, social selling !

En définitive, c’est un ensemble de pratiques qui consistent à utiliser les réseaux sociaux, professionnels, afin de développer des ventes.

Pour la plupart : Instagram, Facebook, Twitter, YouTube, Pinterest (ci-dessous)

 

Le social selling a plusieurs atouts :

  • La multiplication des contacts grâce à une nouvelle visibilité
  • Une prospection nouvelle
  • Le développement de nouveaux modes de ventes

La méthode est proposée, elle, à tous. Il ne suffit plus d’être commercial pour la pratiquer.

Niveau vente, le but est totalement différent. Précédemment, la vente était représentée par un groupe, un commercial qui venait susciter l’intérêt de l’acheteur, de différentes façons. Quelques fois, ces dernières s’avéraient douteuses, un peu agressives voire brutales.

Désormais, grâce au social selling, il s’agit d’attirer en douceur, par une démarche qui est assimilé aux réseaux sociaux, et donc nouvelle.

Il s’agit de solliciter et de capter naturellement l’attention.

Néanmoins, il faut s’adapter aux problématiques du marché et aux utilisateurs. Puisque la démarche d’achat est différente, il faut évoluer dans cette même direction. Aujourd’hui, l’Homme sait réaliser son propre shopping, et n’a plus besoin d’être accompagné. Celui-ci sait ce qu’il cherche et ne nécessite plus qu’on lui tienne la main. La démarche ne tend plus vers l’assistanat mais vers l’autonomie.

Les cibles sont présentes sur au moins un réseau social différent, il faut réussir à les capter efficacement. Le contenu se doit d’être fiable et surtout à forte valeur ajoutée. La création d’une communauté et donc d’un lien de confiance est primordiale.

 

contact

Quelques Tips 😉

Evidemment, que seraient les réseaux sociaux sans une bonne utilisation de leur fonctionnalité ?

C’est ici que les qualités du CM prennent leur sens : CM, entendez par community manager

  • Réaliser une veille continue
  • Etablir son propre réseau
  • Disposer de recommandations
  • Interagir de façon qualitative avec sa communauté
  • S’intéresser aux autres et s’y connecter
  • Organiser des stratégies ambassadeurs & marques

Ces étapes sont essentielles et non négligeables. Elles garantissent l’efficacité de la marque. Il s’agit d’éléments que la personne doit connaitre et doit mettre en place. Des outils de veille et de community management afin d’établir une stratégie rentable existent : Hootsuite, Feedly, Sociallymap, Linkedin, Buffer

De plus, il faut se rendre indispensable mais aussi montrer à l’utilisateur que c’est lui qui est l’acteur, qu’il est au centre du système. La stratégie doit principalement le séduire et être adaptée à lui et rester sincère bien entendu. Elle doit être personnalisée. L’individu a besoin d’être surpris, de trouver la solution avant même qu’il ne s’aperçoive du potentiel problème.

On appréhende largement le parcours d’achat grâce à une stratégie en trois étapes :

  • Prise de conscience du problème, l’étape ou la personne doute encore d’un quelque besoin et d’une possible solution à son problème
  • Analyse des solutions, différentes issues se présentent à lui, il les prend en compte
  • Prises de décisions, finalement la décision était déjà prise !

A retenir 👍

chaque stratégie de social selling est différente.

Il faut s’adapter avant de se lancer.

Il faut également se placer en tant qu’utilisateurs, et s’imaginer ce qu’on aimerait voir. C’est pour cela que l’optimisation des réseaux sociaux est indispensable.

Recipe 🍰

  • Une connaissance des réseaux et de leurs cibles
  • Une pincée d’inbound marketing
  • Ajouter une cuillère à soupe bombée de storytelling
  • Mélanger l’appareil avec du personnal branding

C’est prêt !

contact

 

Si vous souhaitez plus d’informations concernant le social selling  n’hésitez pas à contacter nos experts !