Google dépassé par les requêtes de suppression des ayants-droits ?

Google a reçu plus de 83 millions de demandes de retrait d’URL de son moteur par les ayant-droits le mois dernier. L’information provient du site de Transparence des informations de Google ; ce record et la constante progression du nombre de demandes suscite de plus en plus de frustration dans les services de Google et auprès des demandeurs.

Une récente étude publiée par un partenariat entre la Columbia et Berkeley montre que près d’un tiers, 28,4% exactement, des demandes faites par les ayant-droits et les défenseurs des droits de propriété intellectuels et principalement dans audiovisuels étaient « discutables ». Alors que ce service de Google n’enregistrait encore qu’une centaine de demandes par jour en 2012, elle reçoit à présent plus de 2 millions de requêtes par jour.

Evolution hebdomadaire du nombre de demandes de suppression de liens des résultats naturels de répondant pas aux règles de propriété intellectuels

Evolution hebdomadaire du nombre de demandes de suppression de liens des résultats naturels de répondant pas aux règles de propriété intellectuels

Cette intensification a mené à un nivellement par le bas de la qualité du traitement des données. En parallèle, l’automatisation des demandes et la souplesse du processus ont également entraîné des abus de la part des demandeurs qui ne se gênent plus pour faire des requêtes obsolètes plusieurs années après la mort des sites.

Graphique de la répartition des demandes faites par les ayants-droits auprès de Google et concernant des sites déjà déréférencés.

Graphique de la répartition des demandes faites par les ayants-droits auprès de Google et concernant des sites déjà déréférencés.

Cette problématique se retrouve également dans les demandes de suppressions d’informations personnelles rendue obligatoire pour Google en Europe depuis l’année dernière. Google dépassé par les contraintes juridiques ?