Bien-être au travail : I love my job !

Subjectif, complexe, secondaire, le bien-être au travail ? Les nombreux scandales qui ont ébranlé de grandes firmes françaises et internationales ont considérablement modifié le rapport de l’entreprise à l’humain. Des évolutions drastiques qui inspirent, s’étendent, et gagnent peu à peu des sociétés de tous types et de toutes tailles.

La santé aussi bien physique que mentale du salarié serait de mieux en mieux considérée. Loin des séries noires de burn-out et de dépression, la tendance s’inverse, et c’est tant mieux ! Eléments clés, objectifs, retours d’expérience, Digitalkeys vous dit pourquoi il est essentiel de prendre en compte ce facteur.

 

 

D’après les études menées par l’organisme, le bien-être au travail repose sur plusieurs éléments, dont :

  • L’embellissement et le confort de l’espace de travail ;
  • L’établissement d’une bonne entente générale ;
  • La relation de confiance entre collègues ;
  • L’écoute, l’attention, la communication entre la hiérarchie et les collaborateurs ;
  • Un rapport sain à la vie privée ;
  • Le sentiment d’utilité, la valorisation de chacun au sein de l’établissement. 

Le “bonheur au travail” est ni plus ni moins qu’un levier stratégique pour toute société et son bon fonctionnement. Un credo que DigitalKeys, s’est chargé de reprendre à la lettre !

La notion de bien-être chez Digitalkeys

C’est vrai, quoi de plus motivant pour la productivité des collaborateurs que de travailler dans un environnement sain ? Motivation, investissement personnel ou collectif, prise d’initiatives, contribution à la vie de l’entreprise… Les bénéfices sont multiples, du grand gagnant-gagnant dans la mesure ou chacun passe pas moins de 35h par semaine sur son lieu de travail.

Chez DigitalKeys, les collaborateurs ont intégré ce besoin dans leur quotidien à travers la création de “teams” calquées sur leurs aspirations, leurs envies, ou des thématiques qui leur sont chères :

#TEAMLEADER  #TEAMHUMANFIRST #TEAMHAPPINESS #TEAMCHIFFRE #TEAMSEMINAIRE

Ces différentes équipes contribuent au bon équilibre et à l’amélioration des conditions de travail au quotidien. Elles régissent notre façon de travailler en collectivité. C’est pourquoi Digitalkeys a choisi de participer au sondage réalisé dans le cadre du label HAPPYINDEX@ATWORK. Voici le concept !

 

Label 🏅 HAPPYINDEX@WORK

Ce label employeur participatif a été créé en partenariat avec les Echos Start. Il met en relief les facteurs de motivation et mesure la qualité de l’expérience quotidienne dans l’environnement professionnel, autour de 6 catégories :

  • Le développement professionnel ;
  • L’environnement stimulant ;
  • La motivation et le management ;
  • Le salaire et la reconnaissance ;
  • La fierté ;
  • Le plaisir.

A l’issue de cette démarche, l’agence DigitalKeys a été certifiée Label HAPPYINDEX@WORK 2019 avec une note de 4,65/5 et un taux de recommandation de 100%  !

 

 

Ce joli bilan vient sanctionner l’accomplissement de plusieurs années de travail dans la mise en place d’un environnement agréable, qui figure désormais parmi nos marques de fabrique. Liberté, collectif, sincérité et optimisme !

Et concrètement ?

L’exact niveau de satisfaction qui découle de notre démarche est bien évidemment individuelle et donc propre à chacun. L’important est de s’inscrire toujours dans une trajectoire positive et progressive. Pour cela, quelques éléments dont nous avons fait l’expérience :

  • Les bureaux sont l’une des composantes les plus essentielles de l’entreprise. Ils accueillent vos collaborateurs chaque jour, et doivent être à leur image. Ils sont sans conteste l’ADN de la société.
    • Pour cela, ils doivent être ergonomiques et confortables. Pratiques, mais surtout adaptés au confort de chacun.
    • Les différents espaces qui les constituent doivent être adaptés à l’emploi qui en est fait. Un petit salon, une cuisine dotée d’une capacité d’accueil en concordance avec le nombre de salariés, des salles de conférences, ou encore de réunions, ne seront jamais de trop !
  • La réalisation mais surtout l’organisation d’animations, de conférences et d’ateliers permet de développer la cohésion. Il pourra s’agir par exemple de soirées jeux, de déjeuners destinés au partage de connaissances, d’ateliers accueillant des intervenants, etc..
  • La mise en place d’activités collectives en dehors de la vie de bureau. Un événement sportif par exemple est souvent tout indiqué. Le sport rassemble, et permet de redécouvrir la personnalité de chacun dans un cadre différent.
  • Le respect du droit à la déconnexion évoqué dans la loi travail. Un rapport sain à son travail passe aussi par là, surtout dans le digital.
  • Enfin, les avantages et les services proposés en interne sont un aspect à ne pas négliger. La possibilité de home office ou encore de flex office par exemple, permet au salarié d’aménager ses conditions de travail vers un modèle plus efficient, et plus confortable. Les événements occasionnels comme les séminaires et les soirées ont également leur intérêt dans le développement du sentiment collectif, et du bien-être.
    •  Certaines récurrences y aideront également : chaque lundi à 10 heures chez Digitalkeys, a lieu le breakfast meeting. Un moment de partage et de convivialité propice au maintien du niveau global d’information des collaborateurs, à l’accueil des nouveaux arrivants, et à l’entretien d’un processus d’échange et de communication autour des différentes actualités de l’entreprise.

La qualité de vie au travail (QVT) repose donc sur une stratégie collective et surtout humaine. Elle résulte de la performance de l’entreprise et donc d’un véritable capital humain.

 

(Et puisque savoir dire merci fait partie intégrante des critères de QVT, un grand merci à toute l’équipe DigitalKeys !)