top of page

Le marché de l’informatique impacté par la crise

Depuis plus d’un an, la crise sanitaire freine l’économie mondiale, en touchant de nombreux secteurs industriels. C’est le cas du marché de l’informatique, qui malgré la sortie de nouveaux produits (cartes graphiques, processeurs), rencontre des problèmes de pénurie sur le plan des composants électroniques. Ces derniers sont indispensables pour fabriquer un ordinateur, un IPhone 12 ou une PlayStation. Les fabricants de composants électroniques, obligés de s’adapter à des contraintes sanitaires importantes (notamment avec des phases de confinement) n’ont pas pu répondre à la demande mondiale. Quelles en seront les conséquences pour notre utilisation domestique ou professionnelle, et comment pallier à ce phénomène, autant de questions justifiées!

Une demande de plus en plus forte

En parallèle, le télétravail qui s’est imposé depuis un an, a fait augmenter la demande en matériel informatique : les entreprises ont eu besoin d’ordinateurs portables plus performants pour leurs salariés. De plus, la vie s’étant recentrée sur la maison, les familles ont eu de nouveaux besoins : jeux vidéo, écrans tactiles pour l’éducation des enfants… D’un côté, une pénurie grandissante qui freine la production et de l’autre, une demande exponentielle qui ne peut être satisfaite. Résultat : les délais de livraison s’allongent et les prix flambent. Cette situation, qui devrait perdurer en 2021, risque à terme d’affaiblir la croissance du marché de l’informatique.

Des composants électroniques qui se font désirer

Bon nombre de composants nécessaires à la conception d’ordinateurs (comme les processeurs ou les cartes graphiques), de consoles, logiciels de jeux en ligne ou d’objets connectés sans fil sont difficiles à trouver. Ceux-ci sont fabriqués en grand nombre par l’entreprise Taiwan Semiconductor Manufacturing. De nombreux clients dépendent de cette société : AMD, qui fabrique les Soc des PlayStation 5 de Sony et des Xbox Series X/S, accuse du retard dans sa production. Même réalité pour Apple qui achète certains composants à cette société taiwanaise. La mise en vente des AirPods Max est ralentie et la sortie de l’iPhone 12 a dû être repoussée à cause desrestrictions d’approvisionnement causées par l’impact du coronavirus. D’autres marques mondialement connues comme Huawei, subissent le même sort.

Mettre fin à la dépendance

Cette crise sans précédent a mis en lumière l’état de dépendance des pays européens face aux producteurs qui sont en grande majorité asiatiques et américains. À la fin de l’année 2020, l’Allemagne, la France et d’autres pays européens ont annoncé vouloir s’unir afin de retrouver leur souveraineté face aux Etats-Unis et à l’Asie, principaux producteurs de composants électroniques dans le monde. Les Européens souhaitent désormais produire eux-mêmes leurs composants dans une société européenne. C’est une véritable guerre économique qui se profile dans le secteur des composants électroniques. STMicroelectronics, NXP, Infineon, les trois producteurs européens, vont devoir entrer dans l’arène.

Comments


bottom of page